Présentation


salsa          salsamelie              salsamelie1

Pour créer mes écheveaux je sélectionne d’abord avec soins mes fibres :  déjà teintes ou que je teins moi même.

pres1         pres2            pres3

Je privilégie la douceur, la brillance, si je peux avoir des fibres dont je connais la provenance c’est encore mieux (chamelon issu d’une association de commerce équitable, angora des lapins adorés d’une copine, laine de mouton d’un élevage où ils sont bichonnés…).

En général pour mes créations il y a d’abord une bonne base de laine de mouton, avec différentes espèces : le mérinos pour sa douceur, le BFL pour la longueur et la brillance de sa fibre, le texel, le romney pour la texture, le teeswater pour ses locks d ’une longueur incroyable…. à laquelle j’ajoute du mohair, de l’alpaga, de l’angora, du bambou, du tencel, de la viscose, de la soie, de l’angélina (fibre synthétique pailleté mais douce), de la soie de sari recyclée, et à partir de là on peut laisser libre cours à sa créativité en rajoutant des sequins, des rubans, des laines du commerce, du lurex pour les retords…. c’est infini !

Puis je carde le tout sur Gudule ma cardeuse.

pres6    pres5    pres4

Ensuite je file les nappes ainsi formées avec l’un de mes rouets.

pres7 pres8  pres10  pres11

C’est ce long processus créatif qui rend chaque fil unique et impossible à reproduire et qui en fait donc la valeur !

Et si vous souhaitez en savoir plus, lisez ce que mes copines disent de moi >>> ICI